TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Redécouvrir le passé

Note : cet article est une traduction de l’article Rediscovering the Past de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

PasséJe suis en train de taper sur un PC dans le coin pro de l’hôtel Bay Area. Il est 2h25 du matin, et ma femme est en haut dans notre chambre, elle dort bien évidemment. Notre hôtel a un point pro ouvert 24 heures sur 24 avec un accès très haut débit à internet, ce qui est super pour les dormeurs polyphasiques. Ma femme ne semble pas trop aimer l’idée que je blogue sur mon ordinateur portable dans la pièce pendant qu’elle dort.

Notre hôtel est à Emeryville, juste de l’autre côté du Bay Bridge par rapport à San Francisco. Je vivais dans un appartement ici de 1990 à 1991, à un jet de pierres des docks. Hier nous avons visité l’ancien complexe d’appartements dans lequel j’habitais et j’ai découvert que cela avait été transformé en immeuble de standing. Le petit studio que je louais ici coûtait 600$/mois et vaut aujourd’hui près de 300 000 $. C’est presque autant que notre maison à 4 chambres à Vegas.

Techniquement c’est un voyage de vacances, mais c’est aussi une ré-exploration de mon passé. Emeryville est l’endroit où mon intérêt pour le développement personnel a commencé, et c’est la première fois que j’y reviens depuis. En 1990, je n’étais que vaguement intéressé par tout ce qui touchait à l’auto-assistance. De tels concepts m’étaient totalement étrangers. J’avais l’habitude de beaucoup jouer au poker avec des amis quand je vivais ici, et à la fin de l’année, je n’étais pas meilleur à ce jeu qu’au début de l’année. Il se trouvait simplement que j’avais le niveau que j’avais. Je n’avais aucune sensation de pouvoir améliorer mes capacités, ma personnalité, ou mon caractère si je le voulais. L’idée ne m’avait jamais traversée. Mon concept du développement personnel était limité à ce que je pourrais apprendre à l’école – je pouvais acquérir du savoir, mais je ne pourrais pas changer la personne que j’étais devenue.

(suite…)

Diversifier ses activités

Note : cet article est une traduction de l’article Branching Out de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

RoutineUne des façons les plus basiques d’évoluer en tant qu’être humain est d’essayer quelque chose de nouveau. Faites une chose que vous n’avez jamais faite auparavant.

Les nouvelles situations nous mettent au défi. Notre cerveau doit travailler à pleine capacité pour comprendre les nouveaux schémas au lieu de simplement relancer les anciens. Dans des situations complètement nouvelles, nous sommes comme un poisson hors de l’eau. Cela peut paraître inconfortable et délicat, et notre performance sera probablement mauvaise. Mais c’est un fantastique moyen d’évoluer. C’est le genre de défi pour lesquels nos réseaux neuronaux ont été faits.

De quelle quantité de nouveauté faites-vous l’expérience dans votre vie ? À quelle fréquence rencontrez-vous de nouvelles personnes, vous retrouvez-vous dans de nouvelles situations, et sortez-vous de votre zone de confort ? Faites-vous des choses qui vous font vous sentir maladroit ?

Une de mes expressions favorites est : Il n’y a aucun gagnant qui n’a été à un certain moment un débutant. Je l’ai entendu la première fois de Denis Waitley. C’est un super aide-mémoire de savoir que, si nous voulons évoluer, nous devons endurer cette phase de débutant maladroit.

(suite…)

Journal de sommeil polyphasique – Jour 90

Note : cet article est une traduction de l’article Polyphasic Sleep Update – Day 90 de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Sur un nuageAujourd’hui est le 90ème jour de mon expérience de sommeil polyphasique. Cela semble étrange d’en parler comme d’une expérience maintenant, car c’est devenu une habitude vraiment ancrée.

Cela sera probablement ma dernière mise à jour sur le sommeil polyphasique, car les 30 derniers jours de cette expérience n’ont été globalement marqués par aucun évènement. Je n’ai pas grand-chose à rapporter que je n’ai déjà écrit précédemment.

Dernièrement j’ai reçu des questions vraiment étranges concernant cette expérience, comme « Quel effet le fait de fumer du cannabis a-t-il sur le sommeil polyphasique ? » et « Pourrais-tu s’il-te-plait faire un test physique complet, y compris un scanner du cerveau, et poster les résultats ? » Je ne peux pas répondre à cela, car je n’ai aucune intention de devenir un fumeur de cannabis ou un rat de laboratoire. Pour moi c’est une expérience de développement personnel. Si vous voulez offrir votre corps à la science, c’est votre choix. Je ne peux pas non plus répondre aux questions concernant l’effet de la nicotine, car je n’ai jamais fumé une seule cigarette de toute ma vie. Si vous voulez fumer de la drogue, alors dormir de façon polyphasique devrait être le dernier de vos soucis.

(suite…)

Prendre des risques intelligemment

Note : cet article est une traduction de l’article Intelligent Risk Taking de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Prendre des risquesPrendre des risques fait partie intégrante de la vie professionnelle et personnelle, mais si peu de gens savent comment le gérer de façon adéquate. Le mot risque a une connotation légèrement négative ; cela implique du danger, de la tension, et peut-être une perte. Mais le risque a aussi un côté positif, la chance de gagner gros, d’avoir plus en retour que ce que vous investissez en amont.

Tous les risques ne se valent pas, cependant. Certains risques sont juste complètement idiots, et vous ne devriez jamais les prendre. Mais même dans ces cas-là, il y a généralement quelques bienfaits émotionnels. Ma ville de Las Vegas s’épanouit dans de tels bienfaits. Je n’ai même pas besoin de payer de taxe d’état parce que les plus de 30 millions de touristes qui viennent ici chaque année les payent pour moi (le Nevada n’a pas de taxe d’état). En fait, on m’a remboursé 75$ l’an dernier sur des taxes que je n’ai jamais payées parce que l’état avait un surplus de 300 millions de dollars. J’ai en fait été payé par l’état simplement pour vivre ici. Les joueurs génèrent près de la moitié du revenu de l’état. Tous ces preneurs de risque aident à payer nos factures. J’aime plutôt ça.

Mais qu’en est-il des risques intelligents ? C’est visiblement ceux dont les avantages surpassent les inconvénients, du moins côté probabilités. Vous ne trouverez pas beaucoup de ces risques dans les casinos.

(suite…)

Élevez vos normes

Note : cet article est une traduction de l’article Raise Your Standards de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Elever vos normesUne critique qu’on me fait régulièrement est que mes normes sont trop élevées – au point que les gens ont l’impression de ne pas pouvoir s’y mesurer. Peut-être qu’il est facile pour un entrepreneur végétarien et dormeur polyphasique de dire « Voilà ce que vous pouvez faire pour améliorer vos résultats, » mais peut-être que je suis loin au-dessus de ce que les gens normaux peuvent faire. Je n’ai jamais été accusé d’être trop normal.

Une partie de moi s’en amuse – la partie qui se souvient être resté assis en prison pendant quelques jours, accusé de vol aggravé quand j’avais 19 ans (pour l’histoire complète, lisez Le sens de la vie partie 1). Je ne sortais généralement pas du lit avant 2 heures de l’après-midi. La plupart du temps s’entassait dans un coin de mon studio tout un tas d’objets volés attendant d’être vendus.

(suite…)

Quel est votre quotient d’autisme ?

Note : cet article est une traduction de l’article What’s Your Autism Quotient? de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Intégration socialeUn lecteur m’a envoyé un lien vers un quiz de 50 questions à choix multiples pour définir votre quotient d’autisme. L’autisme est fondamentalement ce que vous obtenez quand vous poussez l’introversion à l’extrême – au point que vous ne pouvez plus fonctionner correctement dans des situations sociales.

Je n’ai pas tellement fois dans le diagnostic de ces quiz en ligne, mais les questions elles-même peuvent parfois aider à prendre conscience des domaines qui ont besoin d’être travaillés. La principale chose que j’ai apprise quant au développement des aptitudes sociales était simplement de beaucoup pratiquer. Si vous évitez les situations sociales, vos aptitudes sociales vont s’atrophier. Si vous gardez une pratique constante, vous vous améliorerez avec le temps. Rejoindre une organisation comme Toastmasters facilite cette pratique régulière.

(suite…)

Êtes-vous un ours ou un aigle ?

Note : cet article est une traduction de l’article Are You a Bear or an Eagle? de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

OursParfois quand ma femme et moi avons des conversations en public, cela ressemble à une scène du film Dogma où Loki et Bartleby traversent l’aéroport en parlant de leurs précédents exploits en tant qu’anges. Nous regardons souvent autour de nous tous les gens endormis de ce monde, en remarquant qu’ils s’inscrivent tout juste comme des êtres conscients. Ils traversent leur vie dans des jobs insignifiants, endurent des relations dans lesquelles ils ne se sentent pas épanouis, et se droguent pour éviter de faire face à des peurs inaffrontables. Leurs conversations ne sont rien d’autre que des trivialités dans le grand ordre des choses.

(suite…)

Créer l’inspiration

Note : cet article est une traduction de l’article Creating Inspiration de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Dégager la voieSi vous faites n’importe quel travail créatif, je suis sûr que vous avez connu ce dilemme : devriez-vous travailler même quand vous n’êtes pas inspiré, ou attendre l’inspiration ?

J’ai du faire face à cette situation de nombreuses fois, qu’il faille trouver le concept d’un nouveau jeu ou écrire un article de blog original. Parfois l’inspiration me frappe aux moments les plus inattendus, comme à 3 heures du matin dans mon lit, mais si je suis assez malin pour en tirer avantage, je peux générer de forts volumes de travail en une courte période de temps. Ces expériences sont souvent ressenties comme hors du temps et transcendantes, comme si j’avais reçu une tape sur l’épaule de la part d’un pouvoir créatif supérieur. Mais à d’autres moments, assis devant mon ordinateur, je me sens vide, distrait, ou pas inspiré, et quand je tente de forcer les choses j’arrive quand même à accomplir une certaine quantité de travail, mais je ne vais pas produire de solutions et d’idées aussi élégantes ou aussi brillantes que mon travail inspiré. Ca vous semble familier ? (suite…)

Créer un espace de travail productif

Note : cet article est une traduction de l’article Creating a Productive Workspace de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Espace de travailComment boosteriez-vous de façon permanente votre productivité avec quelques changements simples à votre espace de travail ? Si vous savez que vous allez passer autant de temps à votre bureau, alors assurez-vous que cela va être une expérience plaisante. (suite…)

Soyez patient avec vous-même

Note : cet article est une traduction de l’article Be Patient With Yourself de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

PatienceLa patience est une des qualités les plus importantes à développer si vous vous souciez de votre développement personnel. C’est aussi une des plus difficiles.

Ne serait-ce pas bien si, après avoir identifié un changement que vous aimeriez faire, vous pouviez juste claquer des doigts, et le changement arriverait instantanément ? Malheureusement, c’est rarement aussi facile que ça, malgré ce que vous en disent les publicitaires.

Je me souviens que vers mes 20 ans, je lisais souvent un livre sur un nouveau sujet et j’étais totalement emballé par le fait de le tester. Peut-être que c’est le premier livre que j’ai lu sur la visualisation ou la gestion d’une entreprise ou la fixation d’objectifs. Je me suis dit « Ouah… c’est exactement ce que je cherchais. » Visiblement l’auteur a obtenu des résultats avec sa méthode… je dois essayer immédiatement. Puis j’ai rêvé du nirvana du développement personnel, où tous mes problèmes s’évanouiraient instantanément, et pratiquement dans la nuit j’ai fait un réel bond en avant.

Bien sûr nous savons tous ce qui arrive vraiment dans de telles situations, hein ? Vous vous lancez avec envie et vous échouez avec fracas. Vous dépensez beaucoup d’énergie pour courir sur place. En de très rares occasions vous pourriez faire de nets progrès, mais c’est une exception, pas la règle.

(suite…)